Le Bonheur de Lartigue

Les couleurs du Bonheur de Jacques-Henri Lartigue

Exposé pour la première fois à New-York à 69 ans, Jacques-Henri Lartigue photographie sa vie comme il l’a vécue: avec bonheur.

La Maison Européenne de la Photographie lui consacre actuellement une exposition qui dévoile des photos couleurs totalement inédites, bien qu’elles concernent un tiers de son oeuvre.

img2

Comme pour ses clichés de La Belle Epoque, devenus célèbres grâce à ces silhouettes en apesanteur et au regard mystérieux de sa muse Renée Perle, c’est l’amour et le plaisir de vivre qui en font des images inoubliables.

img1

img2

De Renée dans les années 30 (la femme aux bracelets), à Florette (sa muse en couleurs) dans les années 60, c’est toujours le goût de la beauté qui guide Lartigue lorsqu’il photographie son intimité.

Je suis empailleur des choses que la vie m’offre en passant“ écrit-il dans son journal en 1968. Un journal qu’il poursuit tout au long de sa vie, entre deux tableaux et des milliers de photos.

img3

Les 100 clichés qu’a choisi d’exposer la MEP à Paris sont issues tout simplement de son album photo, prises avec son Rolleiflex ou, après 1950, avec son Leica. Elles n’ont pas été recadrées puisque Jacques-Henri Lartigue, en bon dilettante, ne recadrait jamais. Jacques-Henri Lartigue y apparait tel qu’en lui-même: sans repentirs ni ratures. Dans l’éternel présent de la prise de vue.

img3

Jusqu’au 23 août à La maison Européenne de la Photographie

5/7 Rue de Fourcy – 75004 Paris

Danièle Pétrès

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *