Loris Gréaud : « The Unplayed notes »

Loris Gréaud réalise des œuvres mixant tous médias : photographies, vidéos, films, textes et sons. Dans l’exposition qui lui est consacrée à la galerie Yvon Lambert, il poursuit son voyage aux frontières de ces différents supports en nous proposant un périple sur une planète fantasmée. Résultat de protocoles expérimentaux et quasi alchimiques, il convoque dans les salles des expositions l’image d’un sol lunaire et de gaz en fusion autour de nébuleuses de verre qui s’allument et s’éteignent selon le rythme du coeur.

Fasciné par le non dit, l’ambiguïté, le mystère des formes invisibles qui nous entourent, Loris Gréaud inscrit son travail dans la recherche d’images manquantes, cherchant à créer une troisième dimension ou une 26ème image. Ce sont ces images, telles des notes jamais jouées qu’il nous donne à entendre dans la mise en relation des installations présentées. Des notes qui se jouent quelque part dans l’espace, sur une planète inconnue à la roche noire entourée de brouillard dont il a imaginé le son.

L’actualité de l’artiste se double ce mois-ci de la sortie d’un court métrage « The Snorks », dont il a demandé au groupe de hip hop New-Yorkais Anti-pop Consortium de composer la bande originale. Très inspiré de l’univers de David Lynch, le réalisateur a d’ailleurs contribué à la bande son, ainsi que l’actrice Charlotte Rampling. Le clip a été présenté à la Gaîté Lyrique le 6 novembre dernier.

Danièle Pétrès

Galerie Yvon Lambert
108 rue Vieille-du-Temple
75003 Paris
« The unplayed notes » paru initialement le 4 décembre 2012

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *